Vœux 2021

Administrateurs, bénévoles et adhérents de l’Association Bien Vivre à Sainte-Anne vous souhaitent
une

BELLE ET HEUREUSE ANNÉE 2021

DES VŒUX DE DECONFINEMENT

Bien Vivre à Sainte-Anne ne veut pas tarder à vous adresser ses vœux de nouvel an. En effet, au moment où nous actualisons notre site, il est réconfortant d’anticiper et de se souhaiter par avance une année 2020, meilleure que celle dont nous sortons ! A l’heure des fêtes de fin d’année, nous restons peu rassurés et dans l’incertitude.

Espérons que 2021 nous verra sortir de la pandémie pour en gérer ensemble les conséquences sanitaires, économiques, sociales et culturelles. Encore confinés, nous ne savons pas où nous en serons le 7 janvier puis 20 janvier. Ces vœux revêtent donc un caractère tout particulier : à tous les niveaux, il y aura un « après » à inventer solidairement.

CONSEIL DE QUARTIER

L’équipe municipale élue au printemps s’est donné quelques mois pour évaluer le dispositif précédent et envisager des évolutions que le document ci-dessous vient de soumettre aux membres sortants des Conseils de quartier et à d’autres. Le Maire adjoint en charge des concertations et du dialogue citoyen est M. Charles Germain.

L’équipe municipale élue au printemps s’est donné quelques mois pour évaluer le dispositif précédent et envisager des évolutions que le document ci-dessous vient de soumettre aux membres sortants des Conseils de quartier et à d’autres. Le Maire adjoint en charge des concertations et du dialogue citoyen est M. Charles Germain.

Depuis que cette instance de « démocratie locale » a été mise en place à Reims, l’Association Bien Vivre à Sainte-Anne y a toujours été représentée en tant qu’association et parfois, à titre personnel, par l’un ou l’autre de ses administrateurs. Sainte-Anne fait partie d’un grand quartier qui regroupe également Maison-Blanche, Wilson, Claudel.

La Municipalité vient de communiquer aux membres sortants des Conseils de quartier une présentation du nouveau dispositif de dialogue citoyen intitulé « Inventons Reims d’après » :

Mesdames, Messieurs,

En raison de la crise sanitaire, je n’ai pas été en mesure de vous présenter comme prévu le 7 novembre dernier le nouveau dispositif de dialogue citoyen « Inventons le Reims d’après ».

Les conditions sanitaires actuelles ne nous permettent toujours pas de nous rencontrer, c’est pourquoi j’ai souhaité vous faire découvrir les nouvelles orientations via un support numérique accessible à partir du lien suivant :

Le lien de la vidéo : https://youtu.be/7LvRDJTLFKU

Le lien vers le questionnaire : https://forms.gle/ipsetDaZ4D7JxMAK8

Il vous faudra un peu de patience, le téléchargement du support peut prendre quelques minutes.

A l’issue de cette présentation, vous êtes invités à répondre à un questionnaire sur votre ressenti et votre approche de cette nouvelle dynamique.

Je vous remercie par avance de votre contributionpar retour de mail.

Je vous souhaite une bonne consultation,

Dans l’attente de vos retours,

Bien cordialement,

Charles Germain,

Adjoint au Maire délégué aux concertations et au dialogue citoyen

PROCÈS VERBAL DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2020

BIEN VIVRE A SAINTE ANNE

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
Samedi 8 février 2020, 10h30

URBANISME -ANIMATION -INFORMATION

Salle des Régates Rémoises

PROCÈS VERBAL

30, rue Clovis Chézel – 51100 REIMS
Tél. : 03 26.85.30.83
Site : BVSA51.fr

L’Assemblée générale a réuni 75 personnes, adhérents et invités, représentants d’associations et des Collectivités. Avec 52 adhérents présents et 26 adhérents représentés (pouvoirs), le quorum des 47 membres présents ou représentés étant largement atteint, l’assemblée peut donc délibérer.

Vous trouverez le procès-verbal de cette assemblée générale
à la page compte-rendu de l’AG

Les « oubliées » de notre Assemblée Générale

Non, l’atelier Couture n’a pas disparu. Il a juste été un peu oublié dans le rapport moral de notre assemblée générale du 8 février 2020, disponible sur le site. Mea culpa. Pourtant vous avez pu admirer leurs travaux, lors du dernier Forum des associations.

Animée par Michèle CELESTIN depuis 18 ans, et soutenue par notre doyenne, Jacqueline PROTAIN (bientôt 93 ans), l’atelier s’est agrandi avec 3 nouvelles participantes et a recruté une nouvelle animatrice, Mme Geneviève COLETTO. Elles sont maintenant une dizaine, passionnées par le travail fait avec minutie et personnalisé.

Comme tous nos ateliers, il a à nouveau mis la clé sous la porte pour cause de confinement, mais ce n’est qu’aiguille remise. Nous espérons pouvoir nous retrouver en janvier. Bonne couture 2021 !

Et pour finir sur une bonne nouvelle, Christiane MIECZCZAK, de l’atelier couture a remporté un des 10 lots de notre tombola de l’AG.

L’APRES COVID, L’INFORMATIQUE

INFORMATIQUE

Après cette seconde interruption COVIDIENNE, nous espérons que l’atelier informatique pourra reprendre ses activités au cours du mois de janvier, toujours le mercredi.

Les confinements successifs nous ont montré que l’outil numérique pouvait être un précieux moyen de communiquer avec nos familles et nos amis, dans les associations et pour le travail, quand la prudence nous contraint à rester à la maison. Certains d’entre nous se sont essayé à la visio-conférence, skype, facebook… Chacun a pu alors regretter de ne pas être plus habile et mieux préparé à utiliser ces outils qu’offre l’informatique. Rejoignez-nous au plus tôt !

Pour les personnes inscrites je serais à BVSA dés que possible en janvier, un mercredi que je préciserai par SMS en fonction de l’état sanitaire et des instructions gouvernemental, et ce à partir de 9 heures.

Le déroulé des séances se fera dans le cadre des mesures de sécurité hygiénique :

Masques, distance de sécurité sanitaire et utilisation de matériel personnel de rédaction sont de règle.

  • Mercredi matin de 9H à 11H00, travail avec le groupe grand débutants sur les sujets minimum de maîtrise de l’outil informatique :
    • Navigation sur l’espace internet avec un explorateur WEB.
    • Communication entre utilisateurs avec les mails ;
    • Utilisation cohérente des ordinateurs : Stockage, Copie Fichier, Rangement logique.
  • Mercredi Après -Midi de 14H00 à 16h30 , travail avec le groupe des confirmés sur les thèmes choisis en début de session :
    • Sécurité des données lors des exploration sur Internet, et du dialogue par mails .
      • Durée ~ 6Hrs
    • Moyens moderne de communication par Webcam et Audio
      • Durée ~6hrs
    • L’audio sous PC , les logiciels à connaître et mise en œuvre.
      • Durée~6hrs
    • Création de vidéo et démonstration.
      • Durée~6hrs
  • Communication 2.0, utilisation de blog, Facebook, Whatsapp, etc ….
    • Durée:8hrs

Contact : Jean-Luc PERRIN
Mails : perrin.jeanluc@free.fr
Tel : 0681867774 (Pour les SMS de préférence)

FEUILLES D’AUTOMNE

Le journal n°30 de l’automne 2020 s’ouvrait par un éditorial du Président de BVSA, « à l’heure du COVID ». C’était avant le 2ème confinement…

A l’heure des Fêtes de fin d’année, le dé-confinement n’est pas encore là pour nos ateliers et la vie des associations !

A L’HEURE DU COVID

Lorsqu’en mars dernier, la pandémie s’est abattue sur le Grand Est, n’épargnant pas Reims, Bien Vivre à Sainte-Anne a suspendu ses activités, jusqu’à l’été. En mai et juin, le dé-confinement, salué par tous avec un soulagement, a été accompagné de « gestes barrières ». L’exiguïté des locaux où se déroulent nos ateliers et l’âge de nombreux adhérents ont conduit l’association à ne prendre aucun risque et à prolonger notre fermeture jusqu’à la rentrée.
Les secteurs du tourisme et de la culture, mais aussi de l’animation et de la vie associative ont donc pris de plein fouet le confinement puis les mesures sanitaires de prudence qui restreignent l’activité économique et sociale du pays. Ces mesures s’imposent partout où des activités et des services se tiennent dans des locaux confinés ou regroupent de nombreuses personnes (ex : marchés). Le virus circule toujours et les Français se doivent d’apprendre à vivre avec, dans le respect mutuel. En conséquence, nos ateliers et nos réunions vont reprendre , sous réserve que chacun respecte les gestes barrières : le port du masque pour circuler dans les locaux, la distanciation physique (un mètre), le lavage régulier des mains ou le gel
hydroalcoolique. Et de veiller par ailleurs à respecter les limites de chacune des salles et leur aération en début et fin d’atelier, les sens de circulation dans la maison, l’utilisation des poubelles fermées.C’est à ces conditions que l’association pourra recommencer à fonctionner, dans le respect mutuel qui n’exclut pas la convivialité.
LE PRESIDENT

Cliquer ici pour accéder aux 4 pages du journal en PDF.

BALLADE « SAUVAGE ».


Avant confinement !
Samedi 3 Octobre, accueilli par M. Perard, président de Marne Nature
Environnement, notre petit groupe de Sainte-Anne pénètre dans le Jardin
des Grenouilles vertes, au début de la rue de la Roseraie. Les Services de
la Ville le laissent en partie en friche, ce qui multiplie les espèces
végétales à découvrir, au fil de cette sortie « sauvage » par une météo
clémente.
Du côté des arbres, cohabitent érable, frêne, aulne au bois très dur avec
ses fleurs mâles et femelles, cognassier, pommier, noyer, saule pleureur,
fusain du Japon et vieux chêne argenté, à l’écorce épaisse et fendue et
aux feuilles fines. Le lierre grimpe autour des fûts des arbres ; il n’est pas
nécessairement nocif, contrairement au gui qui lui se nourrit de la sève de
l’arbre.
L’ortie est abondante : macérée dans l’eau, elle dégage une odeur qui
éloigne les insectes. Quand l’odeur disparaît, c’est un très bon engrais,
sans oublier d’autres utilisations. Les buis rappellent le jardin d’autrefois
et tentent de réchapper à la pyrale qui les a dévastés ! Il est heureux que
le jardin accueille à nouveau des rosiers qui firent la réputation du secteur.


Les plantes que nous découvrons sont très diverses : bardane dont les
capitules s’accrochent aux vêtements grâce à leurs crochets, rumex (ou
oseille sauvage), potentille (herbe rampante), chélidoine (herbe aux fleurs
jaunes et au suc jaune qui guérit également les verrues), consoude, ortie,
sauge et achillée mille-feuilles avec leurs vertus médicinales respectives.
Les deux heures ont passé très vite et nous n’avons pas tout vu ! Un jour
prochain, la Coulée Verte pourrait nous offrir à nouveau d’autres plantes
sauvages. En dépit des pollutions que lui vaut la Voie Taittinger , la nature
foisonnante des bords de Vesle est des plus bénéfiques pour la santé des
rémois : ils l’ont adoptée au fil des années et ils apprécient de s’y
promener…
MTM/GdE