L’informatique redémarre

Photo8.pngPhoto4.jpgPhoto11.jpgPhoto3.jpgPhoto9.jpgPhoto12.jpgPhoto2.jpgPhoto5.jpgPhoto7.jpgPhoto6.jpegPhoto10.jpgPhoto1.jpg

.

Vœux 2024

Administrateurs, bénévoles et adhérents de l’Association Bien Vivre à Sainte-Anne
vous souhaitent une

BELLE ET HEUREUSE ANNÉE 2024

MEILLEURS VŒUX 2024

Bien Vivre à Sainte-Anne persiste et signe, avec l’engagement continu de ses bénévoles, dans des locaux mis à disposition par la Ville.
Puisse-t-elle continuer de relever les défis du «bien vivre ensemble» à Sainte-Anne et à Reims !
La conjoncture reste angoissante : après l’Ukraine, voici donc la guerre au Proche Orient.
Les familles françaises dans la précarité sont plus nombreuses et beaucoup d’autres sont touchées par les crises de l’énergie, de l’emploi et les aléas du climat.
L’Association comme beaucoup d’autres est elle-même en convalescence, après le traumatisme de deux années sous COVID qui ont vu la fermeture complète des locaux, la mise en veilleuse de l’activité et une diminution très importante du nombre de nos adhérents.
A côté de la couture, du cartonnage et de la dentelle, les jeux de société (scrabble, belote) font une percée et la marqueterie de paille s’installe !
Faute d’adhérents, peinture et aquagym n’ont pas repris, mais les Espérantistes se sont réunis.
Pour la défense de notre quartier et de son environnement, contact a été repris avec les élus, au sujet du non-respect du 30 km/h, de l’apaisement attendu de la voie Taittinger, de la consultation sur le projet Berges du Canal.
Dans notre quartier, des immeubles continuent de se construire (ex : rue Ledru Rollin) au détriment des jardins.
Comment stopper totalement l’artificialisation des sols, développer la nature et sauvegarder les zones humides des anciens maraîchages et des jardins familiaux ?
Un Centre maternel et des services de santé sont venus compléter l’offre qui existait à Sainte-Anne : les 23 professionnels du Pôle de santé de Rosace (88 rue Ledru Rollin), un centre médical de soins immédiats (51 rue de Louvois).
Désormais, une boucherie 51 a pignon sur rue place Sainte-Anne ; une épicerie du monde s’est installée rue de Courlancy ; Le Louvois a rouvert ses portes.
Puissent les commerces de proximité et les échanges se maintenir sur notre quartier !
Bien Vivre à Sainte-Anne a 46 ans.
Les vœux du Conseil d’administration sont que l’Association poursuivent sa relance avec de nouveaux projets et de nouveaux bénévoles.
N’hésitez pas à adhérer à BVSA !
Le Conseil d’administration