Citation

La rentrée des ateliers

C’est la rentrée……….

Certains de nos ateliers s’accordent encore un peu de vacances.

Pas de nouveauté cette année

DATES des REPRISES  des ATELIERS
COUTURE ET RETOUCHES COMPLET  le 3 octobre 2016 
DENTELLE AUX FUSEAUX le 29 septembre 2016
ESPERANTO le 12 octobre 2016
LIBRES CREATIONS MANUELLES le 13 septembre 2016
LOGICIELS LIBRES mi octobre 
PEINTURE le 13 septembre 2016
SCRABBLE permanent

A bientôt

 

TRAVAUX SUR LE QUARTIER

Depuis quelques mois, notre quartier ressemble à une « meule de gruyère » pleine de trous…..

Que ce soit pour les canalisations d’eau potable, le gaz, l’électricité, le câble ou la remise en état du macadam, il faut s’armer de patience.

Des TRAVAUX  de rénovation des canalisations d’eau potable sont annoncés du 27 juin au 5 août 2016  sur la chaussée Bocquaine, entre le stade de Reims et la chaussée Saint-Martin. Pendant cette période, la circulation et le stationnement des véhicules pourront être modifiés aux abords du chantier. Pour tout problème que vous pourriez rencontrer, n’hésiter pas à appeler le service travaux au 03.26.77.70.12

le MODERN PARC

100_1664100_1473

100_3077100_3022

Ceux et celles qui ont fait un petit tour à la fête de la coulée verte ont pu constaté que la maison de Mme GORY avait été démolie, les arbres en mauvaise santé coupés . Le terrain ainsi nettoyé a laissé place à un parc dans la continuité des jardins intergénérationnelles, de l’espace pique-nique. Qui se souvient que cet emplacement était celui du Modern(sans E) Parc. Un peu d’histoire…….. Mme LABBE en parle dans son livre sur les Bains des trois rivières: Les bals. Pour la jeunesse, la présence des Américains était une révélation constante. Après les quatre années vécues dans la peur, et les interdictions, elle découvrait un monde nouveau fait d’insouciance et de liberté. Les bals étaient de nouveau permis et une frénésie de danse s’empara de tous. Deux dancings en plein air se trouvaient près des trois rivières, la Cerisaie fréquentée uniquement par des soldats américains de race blanche et le Modern Parc, rue de la Roseraie, réservé aux soldats noirs.Ils y animaient un excellent orchestre de jazz qui faisaient accourir rémois et rémoises avides de swing et de boogie-boogie. N’oublions pas Louise et Odette. Mais si, les soeurs Etienne, voyons. Elles aussi ont fait leur début au Modern Parc.

 

Les Bains des Trois Rivières

 

100_3028

100_3031100_3029

 

Les 25 et 26 juin 2016, fête de la coulée verte, Josette et André Labbe ont ouvert les portes des anciens Bains des Trois Rivières(fermés en 1965) et vous ont laissé visiter les restes des anciennes cabines, le matériel de secours utilisé à l’époque.

Une réédition du livre sur les bains(18€) est de nouveau disponible ainsi qu’un nouveau livre sur la Cerisaie(28€):

Josette LABBE  –  Anciens bains des trois rivières  –  52 rue ALBERT THOMAS  –  51100 REIMS  –                                                                                                                      labbe.josette@wanadoo.fr

Connaissez-vous ACHILLE LAVIARDE ?

A l’heure où des festivités sont prévues les 25 et 26 juin 2016, le long de la coulée verte, connaissez-vous Achille Laviarde?

Un peu d’histoire : Achille Laviarde, né à Reims le 7 novembre 1841, acheta en 1867 une propriété à l’enseigne du « Château des Grenouilles Vertes » en bordure de la Vesle près des bains et lavoirs acquis en 1853 par ses parents. Il devient président de « L’Union », une fanfare de 72 musiciens comptant 1 600 membres honoraires. Cette société devient l’Harmonie du 3e canton.

Le 17 septembre 1878, Achille Laviarde monte sur le trône d’Araucanie et de Patagonie, succédant au défunt roi Orélie Antoine 1er (de Tounens) qui l’avait nommé lieutenant général en 1873 et désigné comme son successeur. Le roi Achille 1er se retrouve à la tête d’un royaume grand comme deux fois la France pendant 24 ans.

Il s’éteint le 16 mars 1902 sans jamais avoir foulé le sol de ce pays. Un service religieux est célébré à Paris en présence de plus de 1 000 personnes. Il reposa à Reims au cimetière du Sud avant d’être inhumé aux côtés d’Orélie Antoine 1er, dans un village de Dordogne, à défaut de Patagonie !

Au début du XXe siècle, c’est l’horticulteur Barbaras qui occupa à son tour la maison sous l’enseigne « au Chalet des Rosiers ».

Le portail d’origine a été conservé.

Source et CPA : « Reims et ses Quartiers » de Michel Thibault, éditions Alan Sutton.