Monthly Archives: mars 2020

SAMEDI 8 FÉVRIER 2020 Assemblée générale de Bien Vivre à Sainte-Anne

Au cœur de l’hiver, l’assemblée générale annuelle de l’association a été – comme de coutume – une belle réunion : près de 75 adhérents, représentants d’associations et élus étaient présents. Occasion d’un tour par les 9 ateliers où une centaine de personnes prennent leur pied : le cartonnage cartonne, l’espéranto explose et la généalogie s’installe, sans oublier la couture et la peinture, la dentelle et le scrabble, l’aquagym et l’informatique. Le tricot pointe son nez ! Et le jardin fleurira au printemps, avec clôture et escalier rénovés par la Municipalité. Des excursions sont envisagées : musées de Sainte-Ménehould et Massiges, mausolée de Bourgogne… et séjour en Auvergne.

Bien Vivre à Sainte-Anne se réjouit que le projet de 60 pavillons sur le secteur des Naussonces respecte les jardins familiaux existants, mais elle s’inquiète du plan de circulation dans ce secteur déjà fort fréquenté (Chagall, Sacré-Cœur, Crèche, Mosquée, Stade) ! Le passage à 30 km/h de 12 rues de Sainte-Anne a fait l’objet d’une consultation des riverains ; ils approuvent mais s’opposent à toute chicane. La rue d’Estienne d’Orves va être rénovée, sans davantage de verdure et sans diminution de la vitesse. La Coulée verte s’anime l’été, mais manque de toilettes hors saison. Enfin, un parcours du patrimoine permettra de découvrir une partie des édifices remarquables du quartier.

A l’heure des « Municipales », trois têtes de listes présentes ont entendu les attentes et les « rêves » des habitants de Sainte-Anne : une Coulée verte qui s’élargirait rue de la Blanchisserie, au lieu d’y voir pousser des tours ? Une traversée urbaine de Reims (ex-A4) qui se calmerait, avec moins de nuisances pour les poumons et les oreilles ? Des maisons remarquables avec jardins qui seraient mieux protégés, au lieu d’immeubles qui densifient le faubourg et diminuent ses espaces verts et arborés? Les échanges avec les participants ont permis de vérifier qu’aucun de ces sujets ne les laisse indifférent. Mais il y faudra des projets ambitieux des élus de Reims et du Grand Reims…

Le Conseil d’administration a été complété avec la réélection de Gabriel d’Elloy et l’élection d’Evelyne Thorel et de Gilles Debar ; un poste d’administrateur reste à pourvoir. L’association recherche aussi des distributeurs de son journal glissés dans les 2500 boîtes aux lettres du quartier. Une tombola et un pot de l’amitié ont clôturé cette matinée studieuse. GdE